samedi, décembre 19, 2009

L'image, le son, la couleur, l'avatar



Le cinéma est un art technique. Pour qu'il existe, on a inventé la pellicule, les objectifs, la caméra..
Pendant près de 30 ans le cinéma muet était la norme, avec son industrie, ses stars...
En 1927," Le Chanteur de jazz," a mit tout ça à la retraite. La révolution technique de la sonorisation a changé la donne, pour toujours.
Avec "Becky Sharp" en 1930 la couleur est venue à son tour changer les standards.
L'ensemble régnait sur le 7éme art depuis 80 ans...

Aujourd'hui Avatar de James Cameron vient de fixer une nouvelle limite. Ce film est basé sur un univers totalement virtuel et en 3D construit par des ordinateurs. Le numérique vient de s'affirmer au cinéma.
Mais si le cinéma est un art technique, la technique ne fait pas tout et les ordinateurs ne font pas de miracles. Les artistes, si !
Et Cameron est un artiste. Son film est une explosion de couleurs. L'univers qu'il dépeint est fantastique, l'œuvre d'une imagination incroyable qui s'exprime au travers de plantes, d'animaux et d'insectes fabuleux et étonnants. Le tout est au service d'une histoire assez conventionnelle et avec des rôles plutôt stéréotypés : le général borné, l'industriel sans état d'âme, le scientifique éclairé mais faible et le soldat au grand coeur pret à tout pour une grande cause désespérée...

Peu importe, la révolution est visuelle. L'histoire passe, les images restent !

6 commentaires:

Walter Proof a dit…

Tout à fait d'accord avec toi. Ma review rejoint la tienne, en moins claire (voir WWSh021)...

Phinebacker a dit…

Merci Walter pour ta visite !
Le WWS021 ! J'y vais !
Où c'est-y ksa perche ton truc ? Ah oui ! www.linaudible.com

Microboum a dit…

Faut savoir que Avatar a été tourné avec de vrais acteurs même ceux qui sont tout là bas, au fond de l'écran. Tous ces personnages ont été numériser par la suite.

Eric a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Elise Mark-Walter a dit…

Bonjour Phinebacker,
Merci d'avoir laissé quelques cailloux sur feu mon blog. :)

Servie par une technique et production étourdissantes, l'histoire d'avatar est lisse, ses caractères labiles mais c'est une fable. Alors on se cale dans son fauteuil en se prêtant au jeu et propos de cette fable écologique qui simplifie la symbolique complexe de l'avatar exprimant les mille facettes d'un homme ou d'un dieu.

Bon week-end !
Elise, ex journaliste pertinemment impertinente.

Phinebacker a dit…

Élise, telle le Phœnix... Merci de ta visite !

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog