mercredi, décembre 03, 2008

Dire Straits : Back to the early eighties...

Une récente conversation au sein du groupe des DHG (Desparate House Geeks) m'a ramené loin dans le temps passé : Dire Straits...
Toute une époque !
Au milieu de la disco trop produite et superficielle et du Punk trop brut et baclé : Sultans of swing !
Mes références :
Dire Straits, Communiqué... Rien à dire, des diamants. Une production minimaliste (ce qui tranche avec les albums suivants) mais un son d'enfer !
Making Movie : Quel est le con qui a laisser entrer un synthé dans le studio !!?? Mais Romeo et Juliet et le son de la national quand même...
Love over gold: Telegraph road, le morceau d'anthologie, à la façon des groupes des années 70 et des albums concept. Surproduit.
Alchemy : je l'ai eu sur tous les supports vinyl, vhs, cd, mp3...
Brothers in arms (l'album, pas le jeu): le début de la fin à mes yeux, le début de leurs succès grand public. Mais money for nothing et surtout brothers in arms sauve l'ensemble ! Pour les plus vieux: cet album marque la naissance commerciale du CD, Dire Straits devenant le support technique officiel de la marque Phillips.
On every street : La fin de la fin... Calling Elvis à la limite.
Il est temps de sortir "Local hero" signature de la fin de leurs concert pour marquer la fin de ce groupe mythique.
A la fin il n'en resta qu'un, le premier : Sultans of Swing.
Pour les fondus, cette video d'une des meilleures version live. Les plus jeunes découvriront le jeu de scène ébouriffant de Mark: sa présence diaphane, anémique, anecdotique. Pour les gratteux : une insulte aux efforts, aux grimaces pour approcher cette perfection !


5 commentaires:

Pascal a dit…

Quoi est ce une alerte ? Je découvre ce billet grace à mes flux RSS et je ne peux pas lire cet article sans laisser de commentaire...
Déjà il y a beaucoup plus d'albums...OK tu as peut etre des preferences...Pour ma part, tous les albums sont génialissimes...Je suis d'accord avec toi les premiers sont de pures merveilles ! Mais la presence de Guy Fletcher au synhé marque l'aire d'un nouvel horizon musical pour MK car des morceaux comme Private investigations ou brothers in Arms ont pu voir le jour...
Je terminerais ce comm plus tard j'ai tellement de chose à dire !

Phinebacker a dit…

Beaucoup plus d'albums ?
Il n'existe pas d'autre album studio à ma connaissance...
Il va de soi que les albums sont des créations: les lives, les compils, ne sont pas des albums...
Je n'ai pas évoqué le super45T "twistting by the pool" (qqchose comme ça) car trop atypique à mon gout, même si je l'ai acheté dès le premier jour !!

Pascal a dit…

Vu sous cet angle, effectivement.
Mais dans ces lives, compils et autres apparitions à des concerts de charité, Dire Straits faisaient des morceaux inédits comme Lions (live at the BBC) Twisting by the pool (compil n 1) ou encore Two Young Lovers (Alchémy) qui sont plus orientés Rock and Roll.
Comment ne pas parler des guitares de MK lors de ces différentes apparations ! Toutes ces merveilles... dont certaines sont des exemplaires uniques ! La Dobro O'National, la Pensa Suhr, la Schecter Rouge de Walk of Life...
Et puis comment ne pas parler des Lives ! La célèbre version de Sultans Of Swing de 13 min sur Alchemy. Ou encore la magnifique interprétation au saxo de Roméo & juliet de Chris White ! Ou encore Private investigations sur Alchémy, You and Your friend sur On the Night...
Ah...je ne peux que mettre le lien suivant dont j'ai un petit peu contribuer http://fr.wikipedia.org/wiki/Dire_Straits

Phinebacker a dit…

Objection votre honneur !

Lions est sur le premier album, "Twistting by the pool" est sur le super 45T "ExtendedancEPlay " (j'en ai encore un exemplaire à la maison acheté par moi même en 1983 ) et pas sur une compil, "2 young lovers" figurait également sur "ExtendedancEPlay "...

Félicitation pour l'article dans wikipedia !!!

Pascal a dit…

Certes, mais je préfère ces versions la, en live.

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog