dimanche, mars 04, 2007

Les 500...

Le point sur les 500 parrainages "Présidentiels" :
Tous les 5 ans, les futurs candidats font le siège des maires, et particulièrement ceux des petites communes afin d'obtenir le sésame de l'élection.
Mais quelles sont les règles pour obtenir ces signatures ? Et bien les voici :
Les règles du jeu
- Les futurs candidats aux élections présidentielles doivent réunir 500 signatures provenant de maires, députés, sénateurs, maires de communes associés, maires des arrondissements de Lyon et Marseille, et des conseillers généraux des Dom : 45.000 signataires possibles. Les communes de moins de 20.000 habitants représentent 32.000 signataires ! On comprend pourquoi ce sont eux que les candidats vont "draguer", Maires qu'ils s'empresseront d'oublier pour 5 ans...
- Ces signatures doivent provenir d'au moins 30% départements différents.
- Elles ne doivent pas provenir à plus de 10% d'un même département. Pas de régional de l'étape !
- Les maires ne peuvent parrainer qu'un seul candidat.
- Le nom de 500 parrains par candidat est publié au JO. Pour les candidats ayant recueilli plus de 500 signatures, les 500 noms publiables sont tirés au sort. Pas d'échappatoire pour les naïfs qui croient encore à la pluralité démocratique et qui donnerai leur unique signature à un candidat qui ne serait pas de la bonne couleur ou qui ne serait pas politiquement correct...
La carotte :
Si toutes ces conditions sont réunies , le candidat reçoit un premier versement.
Quel que soit le nombre de voix obtenues, le remboursement est fixé par l'État au 20éme des dépenses électorales autorisées au premier tour, soit environ 16 millions d'euros.
Au delà des 5% des suffrages exprimés, le financement de l'état passe à 50% du plafond :environ 8 millions d'euros.
Voila, voila...

3 commentaires:

Elise Mark-Walter a dit…

Bonsoir Phinebacker. A qui profite la carotte, certainement pas aux candidats isolés mais cela met-il en cause notre pluralité démocratique. Les partis forts,puissamment structurés dans leur organisation et financement, et donc ceux-là-mêmes qui ont le moins besoin d'aides, sont les plus avantagés. Certes, il y a aussi le problème que tu exposes de ces candidats comme autant de penchants inavouables qu'un maire - a fortiori quand il est sans étiquette ou affilié à un parti et comptant sur ses électeurs - aura du mal à encourager par son parrainage. Pourtant je crois que la publication d'un échantillon des parrainages doit demeurer. La question de l'éventuelle non-représentation des deux candidats des extrêmes (dont l'un est nettement plus inaouvouable que l'autre) me paraît un faux problème, et qui plus, je ne crois pas qu'ils échoueront in fine. L'acte de piratage qui survint au QG précisément de l'ancien pirate est plus dérangeant.
Nous savons également que les parrainages qui restent à répartir peuvent l'être de la main de maires affiliés à l'un des deux partis forts qui pourraient avoir avantage à ce que certains candidats se trouvent en lice. Le parrainage se ferait alors par calcul et certainement pas pour défendre la pluralité démocratique.

José Phinebacker . a dit…

Le but de cette note n'était pas de trancher pour ou contre la publication des parrainages, mais juste de faire le point sur le principe de fonctionnement que je ne connaissais pas dans le détail. J'ignorais que les maires n'avaient qu'un seul parrainage à distribuer. Ce point est fondamental pour comprendre la réticence de certains à le distribuer.
Ta contribution est claire et j'adhère a cette idée que les partis forts vont orienter les maires qui leur sont affiliés par calcul et pas par civisme.

monsieur territoires a dit…

Et que penser de ce maire qui a mis en vente aux enchères sa signature ?

Sur la non-représentation de LePen, il y a des mois qu'un ami m'a dit que, sachant qu'il ne serait pas au second tour et pour "partir en beauté" (c'est sa dernière élection), il allait tout faire pour ne pas les obtenir. Sur le moment je ne l'ai pas cru... mais avec cette histoire de piratage j'ai de gros doutes !

Bonne continuation.

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog