dimanche, décembre 10, 2006

Noël avant l'heure...


Le brave général Augusto Pinochet vient de lacher la rampe...
Malheureusement impuni.
Au info ce soir, un de ces derniers supporter se déclarait :

"détruit par la perte de ce grand homme d'état".

Quand il dit "détruit" il faut l'entendre au sens figuré, il était virtuellement détruit.
Cette précision sémantique n'est pas inutile car quelques personnes peuvent se déclarer réellement, physiquement détruites. Au bas mot 3000 personnes sont mortes ou on disparu pendant les 17 années de dictature.

Mais il y a peu de chance qu'elles passent à la télé ce soir.
L'émotion sans doute...

Augusto Pinochet, le bilan en quelques chiffres clefs :
10 000 morts pendant le coup d'état de 1973.
3 197 personnes assassinées ou « disparues ».

150 000 personnes ont été emprisonnées pour des motifs politiques,
100 000 personnes ont été torturées.
1.000.000 d'exilés dont 160 000 exilés politiques.


3 commentaires:

Cath a dit…

Et il y a en des monstres qui sont morts tranquillement dans leur lit, des pinochets moins célèbres...
Merci pour cet article.
En tout cas, pour moi, un sale type en moins, mais je doute que les familles des disparus ne prennent tout cela d'un coeur aussi léger...

José Phinebacker . a dit…

Le fait qui soit mort impuni restera comme une injustice pour toutes les personnes qui ont souffert et comme l'ultime preuve de sa légitimité pour ses aficionados...
Rien de satisfaisant dans ce décès, en dehors du fait qu'il en a fini avec les hommes et qu'il devra maintenant s'expliquer avec le patron.

MikeHiatus a dit…

Sauf si il va directement en enfer, ce qui ne m'étonnerai point.
A croire qu'il faut être un monstre pour vivre vieux. Je connais des personnes (paix à leurs âmes) qui auraient mérités de vivre plus que lui.
C'est très bien que tu en parles en tout cas.
Au plaisir de te relire bientôt.

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog