dimanche, octobre 15, 2006

Katherine le nouveau dandy déjanté

J'ai découvert hier soir un hybernatus, un homme échappé des années 70 : Philippe Katherine.
Il est apparu dans une chemise qui m'a laissé perplexe : est-il ridicule ou juste en avance d'une mode ?
Les photos de son album (car il est chanteur) sont esthétiquement plus tranchées : il apparait en sous-pull rose (d'où la sensation 1970) et en slip kangourou blanc...

Mais la suite de son discours place cet accoutrement dans une perspective plus cohérente :
A chaque date importante, il collectionnerait ses étrons dans des boites étiquetées !?!
Son cœur aurait été réparé à l'aide d'une peau de cochon...
Il collectionnerait les vêtements de personnes décédées...
Le tout étant présenté avec un calme, un sérieux... Il est capable d'expliquer tous ces délires avec une vraie argumentation artistique...

Alors artiste provocateur suréaliste ou imposteur ?

3 commentaires:

Gwen ! a dit…

Un anticonformiste, non ?

Imposteur ou pas, j'aimerais un jour le voir sur scène.

José Phinebacker . a dit…

Un anti-conformiste, pour le moins !
Je parlais d'imposteur par rapport à la portée artistique de ces postures...
La collection d'étrons me fait penser au dadaïsme, mais cette collection a-t-elle une portée artistique quelconque ou est-elle juste une provocation ?

lolotte.cid a dit…

Pour moi l'ayant vu au concert à Caen
(avec un déguisement sur-rélaliste) je pense que c'est un vrai artiste confirmé, il n'en ai pas son premier album. Déjanté lui correspond, provocateur peut être, je pense pas d'imposteur. ca peut etre une bonne question d'ouverture de débat.

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog