samedi, juillet 15, 2006

Rock et POP à tous les étages

Je reviens sur ce groupe français que j'avais évoqué il y a quelques temps déjà (dans une note aujourd'hui disparue, probablement dévorée par Blogger...)
Il y a 3 ans, un article décrivait leur musique de la façon suivante : "pop française où la mélodie joue les rôles principaux sans pour autant renier les textes".

Aujourd'hui la pop toujours présente (et délicieuse) cède parfois la place à un rock musclé soutenu par des textes plus "politiques".
Le groupe est animé par :

Une chanteuse qui cache sous des dehors fragiles un vrai caractère, un force « rock » qui s’exprime totalement sur scène face au public qu’elle harangue, qu’elle défie.

Un guitariste puissant, amoureux de belles mécaniques ( Sur scène : une Fender Telecaster (US!!) et une Fender Jaguar) qui avoue faire 4 heures de tronçonneuse pour s’entrainer…

Le bassiste porte une cravate de sage écolier britannique. Peut-être un hommage à Angus Young… En tout cas il joue fort et transmet une bonne énergie.

Le batteur, décide de tout, notamment de l’ordre des morceaux sur scène ! Il surprend d’ailleurs ces camarades en commençant le morceau n°7 alors qu’ils attendent le morceau le n°4. Cela lui vaudra les railleries rigolardes de ces petits camarades.

Le concert a débuté par 2 morceaux façon « Gros son » (dont « la machine ») qui a surpris le public improbable des concerts gratuits et l’ingénieur de son. A l’attaque du « petit sous-marin » la voix de Delphine est enfin audible pour nous faire partager ce joli texte plein d’humour. La reprise de « Le sud » de Nino Ferrer est flatteuse.

Une bonne partie de leur répertoire va ainsi s’égrainer pour nous conduire le sourire aux lèvres jusqu’aux portes d’une nuit chaude du mois de Juillet.

Fender Zebra Special Delph.

tags technorati :

0 commentaires:

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog