dimanche, août 08, 2010

Fin de course


Bon, l'envie de publier ici s'est totalement évaporée.
Comme beaucoup de mes comparses qui tenaient un blog "de mon temps", je suis victime du blog fading.
Alors je ferme, pour peut-être revenir un jour avec une nouvelle énergie.
Merci, pour vos visites, vos commentaires, nos échanges.
A bientôt !!!

mercredi, mai 05, 2010

Changement de paradygme

Après de longues années d'un fonctionnement quasi continu mon PC m'a définitivement lâché.
Après autopsie, je pense que la panne vient de la carte mère.
Cette défaillance a donné à ma femme l'occasion de me faire un magnifique cadeau: un IMAC !
L'objet est magnifique. Sa carrosserie aluminium, est très élégante. Sans comparaison avec ma tour gris-beige que je cachais derrière le bureau !
Premier branchements, premier démarrage. C'est simple, ça marche. Pas de bidouilles, pas de longues installations. Juste une mise à jour automatique de l'OS et du bios.
Après 2 redémarrages je fais mes premiers pas avec le célèbre Mac OSX.
Après 2 semaines d'utilisation, mon enthousiasme est un peu douché.
Un écran LED à l'uniformité imparfaite, plusieurs plantages d'Iphoto,un Freeze complet de l'OS, une ergonomie parfois très surprenante, on est loin du tableau idyllique dressé par les afficionados du Mac... M'enfin, rien de dramatique, juste frustrant.
Le coté positif c'est la puissance très impressionnante de la machine. elle permet notamment de monter une machine Virtuelle dans laquelle Windows démarre en quelques dizaine de secondes. Windows fonctionne alors en parallèle avec OSX et me permet de faire fonctionner quelques programmes n'ayant pas d'équivalent Mac. Sans ralentissement, de façon plus souple et rapide qu'avec feu mon PC...
Le premier bilan est donc mitigé, la machine n'étant pas à la hauteur de sa légende.
A plus tard pour un nouveau bilan que j'espère plus positif !

samedi, mars 27, 2010

Retraite en bon ordre


Google a quitté la Chine !
Mais, ils ne sont pas allé trop loin ! Les serveurs, non bridés, sont désormais installés à Hong Kong. La manœuvre est plutôt maline, Google ne censure plus ses résultats, c'est le gouvernement Chinois qui s'en charge. Ce deal semble arranger tout le monde.
Google sort de son dilemme moral et financier en conservant ses activités en Chine sans censure.
Le gouvernement a maintenu l'autorité et le controle de l'information sur son territoire.

Les Yahoo, Microsoft & co ont baissé la tête et les oreilles. Fidèles à leurs principes:
Tant que les dollars rentrent, peu importe que les bases de données clients soit piratées pour arrêter des opposants politique, que les résultats des recherches soient censurés pour maintenir une dictature violente en place. "Ce n’est pas notre boulot de réparer la Chine" dixit Yahoo.

Cette histoire est une sorte d'expérience de Milgram a l'échelle planétaire.
Il y a ceux qui ne supportent plus la contradiction entre leurs actions et leur valeurs, qui trichent pour adoucir leurs aigreurs d'estomac et ceux qui se trouvent des excuses d'exécutant et continuent de sourire à 500 V .

vendredi, janvier 15, 2010

Google découvre la Chine !



En Février 2006, Yahoo et consorts se faisaient tancer d'importance par le député Tom Lantos. (Cf Note "Avez-vous honte !")

Pour résumer, le député américain avait convoqué les héros de l'informatique américaine (Google, Yahoo, Microsoft, et Cisco) afin de leur adresser son point de vue sur leurs activités en Chine. Son intervention était tout en nuance : 
Vos activités répugnantes en Chine sont une honte."
Pour introduire le débat, le député leur a demandé ce qu’ils pensaient de la collaboration de la société IBM avec le III Reich Puis, les avaient congédiés sur un : 
«vous avez capitulé devant les exigences de Pékin pour faire des profits".
Mais bon, pour ces foies jaunes il n'y a pas de petit profits et ce n'est pas de banales accusations de collaboration avec un régime dictatorial et brutal qui va changer la couleur de leurs dollars...

Aujourd'hui, Google prend conscience que sa cuillère était trop courte pour déjeuner avec le diable chinois.  Les brides posées il y a 4 ans (!) ont été levées pour répondre à une tentative de piratage des données Gmail de certains opposants au régime chinois.
Alors pourquoi aujourd'hui, pourquoi si tard ???
Notez bien que Google "prend" conscience, pas qu'il se découvre une conscience ! Alors, peut-être que le marché n'est pas aussi intéressant que ça...
Baidu, le moteur de recherche Chinois, est le premier sur son marché (+70%)  et il gagne des parts de marché régulièrement... Alors, soit on redistribue les cartes en imposant un moteur de recherche libre qui peut faire la différence avec son concurrent bridé (warff !) ou alors se faire virer du pays et sortir de cette malheureuse aventure par le haut, en se refaisant une virginité.

 
Y'a pas à dire, "Don't be evil" c'est du marketing ! 

samedi, décembre 19, 2009

L'image, le son, la couleur, l'avatar



Le cinéma est un art technique. Pour qu'il existe, on a inventé la pellicule, les objectifs, la caméra..
Pendant près de 30 ans le cinéma muet était la norme, avec son industrie, ses stars...
En 1927," Le Chanteur de jazz," a mit tout ça à la retraite. La révolution technique de la sonorisation a changé la donne, pour toujours.
Avec "Becky Sharp" en 1930 la couleur est venue à son tour changer les standards.
L'ensemble régnait sur le 7éme art depuis 80 ans...

Aujourd'hui Avatar de James Cameron vient de fixer une nouvelle limite. Ce film est basé sur un univers totalement virtuel et en 3D construit par des ordinateurs. Le numérique vient de s'affirmer au cinéma.
Mais si le cinéma est un art technique, la technique ne fait pas tout et les ordinateurs ne font pas de miracles. Les artistes, si !
Et Cameron est un artiste. Son film est une explosion de couleurs. L'univers qu'il dépeint est fantastique, l'œuvre d'une imagination incroyable qui s'exprime au travers de plantes, d'animaux et d'insectes fabuleux et étonnants. Le tout est au service d'une histoire assez conventionnelle et avec des rôles plutôt stéréotypés : le général borné, l'industriel sans état d'âme, le scientifique éclairé mais faible et le soldat au grand coeur pret à tout pour une grande cause désespérée...

Peu importe, la révolution est visuelle. L'histoire passe, les images restent !

 

© Template d'origine (Très largement modifié par Phinebacker - 10/2007) New Blogger Templates |Tech Blog